Blog

Histoire d'un buzz : les emojis Breizh

Histoire d'un buzz : les emojis Breizh

Publié le mardi 25 octobre 2016 par Glenn

Le Buzz. On le cherche, on le provoque, on l’espère, et puis un jour, il vous tombe dessus. Pour ceux que cela intéresse, nous avons retracé pour vous (et aussi un peu pour nous) l’histoire du Buzz des Emojis Bretons. Magnéto serge.

Fin 2012, Romain D Moostik, futur escarmoucheur du clan Topito mais alors actuel stagiaire à l’Agence Breizhtorm, travaille avec le reste de l’équipe sur une collection de pictogrammes bretons. Lassés de ne jamais trouver de quoi illustrer nos publications diverses, nous avions décidé de lancer notre propre set d’icônes. 

Après 2 mois de travail, de recherches, de roughs, de tri, de sélection et enfin, d’illustrations, la première fournée de 100 icônes Bretagne voit le jour en janvier 2013 et est mise à disposition gratuitement sur notre blog

Au lancement, le « PayWithATweet » remplit son rôle et chaque jour compte son petit lot de téléchargements, timides mais réguliers. Les retours sont bienveillants mais le concept se perd rapidement dans le flot ininterrompu de Breaking News qui inondent le réseau social. 

Pendant 3 ans, on comptera une dizaine de téléchargements par mois environ. 

En 2015, à la faveur d’une accalmie, nous décidons de redonner vie au projet en l’adaptant en clavier pour smartphone. Un réel engouement pour ce type d’application enfle depuis quelques temps sur la toile et nos compétences nous le permettent. La banque images est donc transmise au ministère du web de l’Agence et en quelques jours, une première version iOS est soumise à l’AppStore.

Là aussi, après quelques téléchargements consécutifs à la parution d’un article sur notre blog et quelques sympathiques retweets de ci de là, notre clavier pour iPhone ne décolle jamais vraiment.

C’est d’ailleurs pour cela que la version Android ne restera qu'une idée de projet ... jusqu’à ce début du mois d'Octobre 2016 [Musique qui fait peur].

L’ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR

Nous sommes contactés environ 1 an après la sortie de l’application par un journaliste en charge d’une plateforme d’informations dédiée à la Bretagne. Il se dit intéressé par l’idée et souhaite nous questionner. Après cet échange très sympathique, nous n’avons pas imaginé ce qui allait arriver… 

Un premier article est publié le 28 Septembre, sur Côté Quimper.

Il est vite repris sur la toile.

A peine 24 heures plus tard, nous sommes contactés par Radio France qui nous propose une interview dans nos locaux. On invite Romain à nous rejoindre, 4 ans après son séjour chez nous, pour s’exprimer sur cette collaboration. 

Et tout commence alors à s'agiter fortement.

LA TOILE S’ENFLAMME

En quelques jours, l’information est diffusée et reprise sur une cinquantaine de sites et de blogs, principalement entre le 4 et le 7 Octobre : Radio FranceMashable, Influenth, le Huffington Post, et bien d’autres encore.

Le 6 Octobre, c'est Ouest-France qui y va de son article, ce qui est un juste retour des choses me direz-vous puisqu’ils font partie des rares marques à avoir leur picto dans notre application. A cette occasion, on n’a pas été loin du record de Likes sur le compte Facebook du journal. A vrai dire on a cherché dans l’historique récent et on n’a pas trouvé mieux.

Nous sommes même contactés par France 3 Bretagne pour un bref passage télé. Malgré une égratignure à notre nom, notre activité et notre situation géographique (du coup on a gardé une capture d'écran peu flatteuse), c’est l’explosion totale.

Sur la twittosphère, c’est aussi le délire.

A croire que toute la Bretagne n’attendait que ça pour narguer le reste du pays.

On reçoit même un message de Loïc Hénaff, PDG du groupe Hénaff et accessoirement en charge du label « Produit En Bretagne », nous demandant s’il était possible d’ajouter un picto « Produit en Bretagne » ou une boite de pâté Hénaf. Il n’a d'ailleurs pas été le seul à nous le suggérer et nous avons une liste longue comme le bras de retours à incorporer à l’appli.

Les basques, le corses nous demandent leur propre version de l'application. Nous avons évidemment droit à notre lot de rageux également, mais rien de bien méchant.

QUELQUES STATISTIQUES

L’application est téléchargée plus de 15000 fois en 4 jours

…alors qu'en un an elle avait poussivement atteint les 1500 téléchargements, donc 10 fois moins. Le 6 au soir, l’application est dans le top 20 des applications gratuites sur tout l’Appstore France, juste derrière Google Maps et devant l’application Gmail. A peine croyable.

Breizhtorm vs Google : qui l'emportera ?

Tu la sens ta croissance à + de 1000% ?

Notre site web, peu habitué aux tumultes de la célébrité, connait une activité sans précédent avec un pic à plus de 11 000 visiteurs uniques le 6 Octobre. Il tiendra bon malgré tout. 

On croule aussi littéralement sous les mails : plus d’une centaine par jour. Beaucoup d’encouragements et de retours positifs, de demandes d’aide pour l’installation ou l’utilisation de l’application mais c’était à prévoir : la grande majorité concerne une éventuelle date de sortie pour la version Android... Pas le choix alors que de ressortir des cartons, et ce dès que possible, un portage de notre clavier sur le système mobile de Google.

A peine le temps de nous remettre de nos émotions, que la version Android est donc déjà sur les rails, et ce sont nos amis d'AppOuest qui vont se pencher sur le problème. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de l’avancée du projet bien évidement.

A propos de Glenn

Directeur Artistique à l'Agence Breizhtorm, Professeur en Stratégie de Communication à Digital Campus. Co-créateur des Starts-Heures et du Rennes Social Derby.