Blog

More is less : Pensez campagne !

More is less : Pensez campagne !

Publié le lundi 22 août 2016 par Glenn

Vous êtes une petite ou une moyenne entreprise et votre agence de communication vous a déjà suggéré de voir plus grand lorsque vous programmiez une campagne de promotion, mais vous a t’elle expliqué POURQUOI ? Non ? alors faisons un peu de maths.

Pour plusieurs raisons, le fait de décliner votre concept vous permet de réaliser des économies. 

Dénominateur commun : 

Quand vous travaillez avec une agence sérieuse, vous basez votre campagne sur un seul message. Qu’il soit utilisé sur un seul support ou décliné sur d’autres médias, vous n’aurez à le penser qu’une seule fois. Le faire vivre sous différentes formes rentabilise donc le process de création au maximum. 

Economie d’échelle : 

Pas besoin de vous rappeler qu’en coût de fabrication, on a l’habitude de dire que « c’est le premier mille qui compte ». Plus vous imprimerez, plus le coût unitaire de votre flyer sera bas. C’est aussi vrai lorsque vous décidez de faire vivre votre concept sous diverses formes : flyers, kakémonos, affiches, sous-bock, drapeaux, display sur internet, etc. Plus votre force de frappe est grande, plus les tarifs seront attractifs auprès de votre prestataire. 

Multiplication de l’impact :

Parce que plus, c’est plus : 

On peut toucher une fois mille personnes avec mille flyers… non… On peut toucher mille fois une pers… bon. Vous avez saisi. 

Parce que 1+1 = 3 :

Quand vous décidez de décliner votre idée « cross média », vous ne faites pas que décupler votre visibilité. Vous créez un nouvel écho à celle-ci, un écho virtuel qui ne vous coûte rien. Le public qui verra votre visuel sur une canette de soda sera touché par sa boisson préférée, mais il se souviendra du même coup avoir déjà vu ce visuel quelque part. Dans le métro ? dans un magazine ? peu importe. En se rappelant de votre campagne, il redonne de l’intérêt à votre premier support, décuplant ainsi son impact. Enfin, le spectateur crée ainsi une relation plus intime avec votre marque car elle vient s’immiscer de façon inconsciente dans son souvenir. 

La communication, c’est la répétition

Le nombre magique : 

Outre le fait que la multiplication des supports vous apporte une visibilité accrue, leur diversité est tout aussi primordiale. Une diversité de supports vous permet de toucher des cibles dans des endroits différents : métro, bus, TV, internet, journaux. Une diversité de visuels (déclinant le même concept) vous permet de toucher une cible aux centres d’intérêts multiples : les ados, les filles, les romantiques, les profs. La déclinaison est le moyen le plus court de booster votre audience. 

En théorème : 

Parce qu’il est préférable, quand votre idée est bonne, de vous focaliser dessus. Le consommateur a besoin de faire confiance à une marque. Pour cela, il vaut mieux que son message soit constant. 

La vérification du calcul : 

La déclinaison d’une campagne, lorsqu’elle est bien orchestrée et qu’elle fait l’objet d’un suivi, permet d’en extraire un maximum d’informations qui, bien analysées, assureront une exploitation optimale de vos prochaines idées. Qu’est ce qui a le mieux marché, quel support a attiré le plus d’audimat ? À quel message les gens se sont-ils le plus identifiés ? En récoltant ces données, vous pouvez affiner vos campagnes suivantes (voire rectifier le tir au cours d’une même campagne) et optimiser ainsi votre budget. 

N’oubliez pas, tout ce qui se mesure s’améliore.

A propos de Glenn

Directeur Artistique à l'Agence Breizhtorm, Professeur en Stratégie de Communication à Digital Campus. Co-créateur des Starts-Heures et du Rennes Social Derby.